Mémento pour les discussions

DruckversionPDF version

Ce mémento offre des astuces qui vous permettront de rester zen lors de débats violents. 

Tout le monde aura déjà vécu des discussions où les meilleurs arguments n'ont plus d'effets si l'on arrive pas à capter les émotions de l'interlocuteur. Une des choses les plus importantes lors d'un bon débat, c'est d'essayer de parler au coeur de la personne interlocutrice. Une bonne méthode à ce faire, c'est la communication non violente selon le modèle connu de Marshall B. Rosenberg. Le célèbre médiateur de conflits part du fait que chaque affirmation est motivée par un certain besoin. Lors d'un débat, il ne s'agit lors pas uniquement de faire valoir sa propre perspective, mais la discussion sera d'autant plus riche si on essaie d'aborder les besoins effectifs de l'interlocuteur.

Aspects à considérer :

  • Viser à exprimer les sentiments et les besoins de manière à ce qu'ils ne culpabilisent ni ne critiquent notre interlocuteur
  • Demander des forumlations claires sans menacer ni manipuler l'interlocuteur
  • Essayer de comprendre la raison des reproches, critiques ou demandes exprimés

4 phases essentielles autant pour l'orateur que pour l'auditeur, selon le modèle de la communication non violente :

PhaseOrateurAuditeur
Perception  Présenter la situation selon les faits évidentsComment mon interlocuteur voit la situation ?
SentimentDécrire comment je ressens la situationEssayer de comprendre l'effet que l'affirmation a produit sur mon interlocuteur
BesoinMontrer clairement ce qui m'est importantAccepter
DemandeFormuler une demande / question concrèteAborder le sujet si possible, sinon chercher à trouver un compromis

Exemple :

Lors d'une discussion, il y a l'objection suivante : « Les véganes me semblent trop extrêmes. » En suivant les 4 phases, la discussion pourrait se dérouler ainsi :

PhasePersonne végétarienne
PerceptionJe comprends que tu crois qu'il est difficile de s'alimenter de manière végane.
SentimentJe suis irrité que tu penses ainsi.
BesoinJ'aimerais volontiers te montrer qu'il n'est pas si difficile que ça de s'alimenter de manière végane.
DemandeTu aurais envie de m'accompagner à une rencontre végé ?

 
La réaction de l'interlocuteur peut également être influencée par un comportement calme et en manifestant la volonté d'aborder les besoins de l'autre.
Les paraphrases peuvent être utiles lors de débats :  En répétant ce qui a été dit par notre interlocuteur il est possible de s'assurer de la bonne compréhension du message.

+ d'infos:

Buchtipp:

Wer mehr über die Gesprächsführung mit Gewaltfreier Kommunikation erfahren möchte, sollte sich auf jeden Fall das Buch «Gewaltfreie Kommunikation» von Marshall B. Rosenberg anschaffen.
Bestellbar über Swissveg oder im Buchhandel. ISBN 978-3-87387-454-1.