Être végane = compliqué ou même risqué ?

DruckversionPDF version
choix de légumes

Questions santé à l'adresse du Dr Laurence Froidevaux 


­

J’ai vu l’émission 36.9 sur l’alimentation végétalienne et ils avaient l’air de dire que le végétalisme est un trouble alimentaire. Est-ce vraiment risqué et si compliqué à maîtriser ?

Question lectrice de C.A., Morges

Merci pour cette question que beaucoup de monde a dû se poser lors de l’émission. Le problème avec ce genre de reportage est qu’on a droit à l’avis subjectif des journalistes qui préparent l’émission, plutôt qu’à un reportage qui examine les faits. C’est un peu comme quand M. Cohen (le fameux nutritionniste français) nous dit que les enfants vont rester « petits et bêtes » s’ils ne consomment pas de produits laitiers (ce qui bien sûr est un mensonge absurde), et que lorsqu’on va visiter sa page web, on y trouve un peu partout de la pub pour les produits Danone : un conflit d’intérêt. Pour 36.9, on est peut-être plus simplement dans le cas de journalistes qui ne s’intéressent pas vraiment au sujet qu’ils présentent et voient le végétalisme uniquement comme une longue suite de restrictions, mais il est toujours possible et probable que les intérêts financiers de certains groupes soient en jeu. Ils ont donc choisi des « experts » qui n’en sont pas. Ce n’est pas parce qu’on est nutritionniste qu’on connaît l’alimentation végétale (qui est quand même très différente de notre mode alimentaire traditionnel), tout comme ce n'est pas parce qu’on est pilote d’hélicoptère qu’on sait comment faire décoller un avion : c’est un peu pareil, mais en fait, très différent. Le végétalisme inclut, par principe, un style de vie éthique, écologique et une volonté de nourrir son corps avec les aliments pour lesquels il est conçu, et pas simplement suivre des préceptes obsolètes qui valorisent le porte-monnaie de certains lobbies et des Pharma. Les nutritionnistes et diététiciens aujourd’hui sont toujours formés avec les théories réductionnistes et dépassées qui nous disent que le calcium ne se trouve que dans le lait et le fer que dans la viande. Avec la quantité d’études prouvant le contraire et le nombre de gens qui guérissent de maladies cardiovasculaires, de diabètes, d’allergies, etc. en arrêtant les produits animaux, c’est une honte de continuer à enseigner ces mensonges.   Le végétalisme est un mode alimentaire totalement sain et facile à appliquer, et la seule difficulté, c’est le changement d’habitude: à prendre au sérieux car cette difficulté peut amener à l'échec. En mangeant 100 % végétal, un peu de tout et à sa faim (fruits, légumes, céréales, légumineuses, noix et graines), on ne peut qu’être en meilleure santé physique et mentale qu’avec un régime omnivore rempli de graisses saturées, de protéines acidifiantes, d’hormones, de vaccins et de toxines de tous genres. Les végétaux sont bien plus riches en vitamines, fibres, agents phytochimiques, enzymes, sels minéraux etc. que les produits animaux, et les protéines sont justement de meilleure qualité, car plus petites et alcalinisantes. La seule vérité qui a été énoncée dans le documentaire est la nécessité de supplémenter son alimentation en vitamine B12 (très important!). Pour clarifier les idées, la nourriture du bétail est aussi enrichie en B12, donc pas plus naturelle du tout.

Dr Laurence Froidevaux